Fauteuil tulipe Artifort par Geoffrey Harcourt, vers 1970

750

Geoffrey HARCOURT pour ARTIFORT

Fauteuil à piétement tulipe  en métal laqué blanc (griffures) et tissu bleu.

Marqué sous la base « Artifort ».

Vers 1970.

Haut. : 90 cm- Larg. : 56 cm

Prof. : 61 cm

15 kg

Besoin d'aide ?
Appelez-nous au 06 20 61 29 25 ou par email: paillerets@les-apaches.com

UGS 20 Catégories ,


Partager
Description

Fauteuil tulipe Artifort par Geoffrey Harcourt

Le peintre et designer industriel Geoffrey D. Harcourt est né en 1935 à Londres. Enfant, il est scolarisé à la High Wycombe Technical School, puis à la High Wycombe School of Art, où il obtient un Diplôme National en Design (NDD). Par la suite, il rejoint le Royal College of Art de Londres après un passage par l’Artillerie Royale en 1955. Après son diplôme en 1960, Geoffrey Harcourt voyage aux Etats-Unis à Chicago, où il travaille comme designer industriel en 1960 et 1961, avant de retourner en Europe et de travailler avec le designer Jacob Jensen à Copenhague.

Atelier basé à Oxfordshire

En 1962, il s’installe à nouveau en Angleterre et fonde son propre atelier basé à Oxfordshire. Il commence à concevoir des sièges pour le fabricant néerlandais Artifort. Geoffrey Harcourt joue un rôle important au sein de cette entreprise, et participe notamment à sa transition. Leur collaboration entame les premiers partenariats entre designers britanniques et entreprises étrangères. Ces sièges colorés et futuristes deviennent les travaux les plus célèbres de Harcourt. Face à l’essor du style Space Age dans les années 1960 et 1970, les designs de Harcourt pour Artifort remportent un succès international, et de nombreux modèles sont aujourd’hui toujours en production. Parmi les designs principaux pour Artifort, on relève 042 Series (1963) son premier succès, 00 Series (1967) incluant les chaises F 510, F 511, F 584, F 585, et F 587. Mais aussi F 141 Chair (1967), F 978 Chair (1968), 975 Intermediate Chair (1968), Cleopatra Chaise Lounge (1970), Chicago Chair et Michigan Chair (1971).

Ergonomie et confort

Convaincu que la chaise doit être basée sur la personne qui va l’utiliser, Geoffrey Harcourt associe esthétique claire avec ergonomie et confort. Sa devise “d’abord la personne, ensuite la chaise” incarne parfaitement ses créations. Tout au long de sa carrière, Geoffrey Harcourt collabore avec des entreprises internationales comme Dynamite Nobel, Trau of Turin, Steelcase Strafor, Gordon Russell, Hands of Wycombe, Ben Dawson, Mines and West, et bien plus. Ses designs principaux incluent University Halls of Residence Series (1963) pour Olivex London, Strathclyde University Assembly Chair (1980) pour Ben Dawson Ltd., Rapport Series (1998) pour Hands of Wycombe, et Tandro Chair(conçue en 1961 et produite dans les années 2000) pour Emmemobili of Cantu, Italie.

Le travail de Geoffrey Harcourt a été exposé dans des institutions internationales comme Stedelijk Museum à Amsterdam, le centre Pompidou à Paris, le Museum of Decorative Arts de Prague, le Design Council à London et Glasgow, et au Victoria & Albert Museum de Londres.

Le titre prestigieux de “Royal Designer for Industry”

Il a notamment été récompensé par le titre prestigieux de “Royal Designer for Industry” (RDI) par la Royal Society for the Encouragement of Arts, Manufactures and Commerce (RSA) en 1978, et il a été professeur pour de nombreuses institutions très respectées notamment dans son alma matter, le Royal College of Arts de Londres.

Geoffrey Harcourt a arrêté de concevoir des meubles dans les années 1970, et a assumé sa passion pour la peinture. Aujourd’hui, il vit à Oxfordshire et continue à peindre. Son travail est représentatif et reflète un large intérêt pour son environnement, y compris les sujets de nature morte et les études de vie.

Fauteuil tulipe Artifort par Geoffrey Harcourt

Retour à la boutique

Informations complémentaires
Poids 15 kg
Dimensions 61 × 56 × 95 cm
Créateur

Epoque

Matières

,

Editeur

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

À propos

Dominique de Paillerets est passionné d’objets et d’art. Il aime particulièrement associer le mobilier des années 70 avec des objets du 18ème siècle, dans l’esprit de Henri Samuel.

Paiement sécurisé

Privacy Preference Center