VENDU – Marc Baumann, « Ekta dia , abstraction en bleu, 1991 », toile

Description

Ce que j’aime

J’aime le côté très apaisé de la palette de cette œuvre, en particulier ce bleu lavé, très travaillé du fond. Le travail dessinant un rectangle penché, centré lui-même d’un motif carré aux teintes plus vives, où le bleu se relève davantage de blanc, jaune et même rose, est extrêmement vivant : les touches sont extrêmement diverses : sans doute le peintre a-t-il utilisé un pinceau mais aussi des couteaux.

J’aime le fait que ce peintre soit représenté dans des collections nationales et ait reçu des prix, qu’il ait été largement exposé.

Ce peintre mérite par son travail tout en finesse d’être apprécié : devant cette toile, on peut laisser voguer son esprit, vers un univers de beauté construite mais qui n’impose rien : chacun fait son chemin grâce à cette écriture tout en retenue et en délicatesse, sans être à aucun moment mièvre.

Technique

Marc BAUMANN (1921-2012)

« Ekta Dia , abstraction en bleu », 1991

Huile sur toile signée en bas à droite et datée 91, contresignée, datée et titrée au feutre au dos et étiquetée.

Vers 1991.

Entourage de baguettes de bois naturel.

Dimensions et poids

Hauteur : 97 cm- Largeur : 67 cm

Poids : 1 kg

Mix & Match

Ce tableau est subtil par sa palette apaisée, dans les bleus : du coup, sa grande taille n’est pas un handicap mais un bel atout : nous avons une œuvre d’art dotée d’une personnalité propre, qui s’épanouira sur vos murs, quel que soit les autres tableaux et sculptures que vous présentez. De même, sa gamme chromatique douce lui permet de côtoyer aussi bien une console en bois doré d’époque Louis XV, que de donner un peu de son chatoiement au bureau de la Banque de France en placage de noyer et métal chromé, des années 1965.

Sur les murs, on peut lui faire rencontrer la tapisserie de Daniel de Linières, Vent d’été, à la gamme colorée retenue, ou bien toujours de Daniel de Linières, la tapisserie Nuit d’Espagne, dont les aplats très colorés seront un contrepoint au calme de Baumann.

De façon plus allusive, le lustre Cubico de Gaetano Sciolari, par ses verrines bleutées et son métal chromé fera résonner la poésie d’Ekta Dia de Baumann.

Enfin, sur une table placée pas très loin de notre tableau, les rondeurs chromées de notre lampe de Finimétal pourra l’éclairer.


UGS 129 Catégorie


Partager
Description

En savoir plus

Le peintre

Marc Baumann est un peintre abstrait français né en 1921à Paris, qui vécut à Morainvilliers (Yvelines), mort en 2012 à Orange (Vaucluse).

Marc Baumann se forme à la peinture à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs entre 1940 et 1947, dans l’atelier de Raymond Legueult. Installé à Sceaux, il remporte en 1945 le Prix d’honneur de l’atelier François Desnoyer. Il conçoit des cartons de tapisseries réalisées à Aubusson et pour la Manufacture des Gobelins notamment Le printemps en 1950 et Poème à la mer en 19513.

C’est vers 1980 que la peinture de Marc Baumann glisse de la figuration à l’abstraction.

Expositions personnelles :

Galerie Nayberg, Paris, 1978.

Galerie Air France, Paris, 1979.

Galerie Emma, Paris, 1980.

Galerie Rolde, Paris, 1981.

Galerie Muscade, Paris, 1985, 1987, 1989.

Galerie Saint-Louis, Poissy, 1995.

Mairie d’Aubergenville, 1996.

Ventes de l’atelier Marc Baumann, Hôtel Drouot, Paris, 22 novembre 1999 et 19 mars 2001.

Marc Baumann – Rétrospective, Domaine Berson, Mantes la Jolie, janvier-février 2016.

Réception critique

« Dans le monde contemporain, il n’y a plus de frontière réelle entre l’Orient et l’Occident. L’artiste, en se libérant de jour en jour, atteint un art sans frontière, universel. Zao Wou-Ki le Chinois et Marc Baumann le Français vont à l’abrégé, à l’essentiel. Rien d’autre que la peinture et le sentiment qui la traverse… Pour eux, la peinture est une mélodie exprimant le hasard, l’indécision, l’imagination, les transparences, les lumières, les fissures cachées. La technique disparaît devant l’émotion. La couleur n’existe plus. Seule compte la vibration… L’écriture est dans cette calligraphie lui laisse les traces des pas perdus, des doutes, des hésitations, des repentirs, des éternels recommencements et des grands enthousiasmes. Peinture de l’âme qui ne dit pas mais qui suggère, qui glisse d’une toile à l’autre sans jamais se répéter. Un tableau en entraîne un autre. Un tableau est une ouverture vers le suivant. Chez ces deux peintres, un tableau est à l’intérieur d’une chaîne, d’une série, allant jusqu’à l’épuisement du thème. Ils sont de la race inquiète des peintres exigeants, concentrés, silencieux, sereins. » – Joël Millon et Claude Robert.

Prix et distinctions :

Prix d’honneur de l’atelier François Desnoyer, 1945.

Médaille de la ville de Mantes-la-Jolie, 1978, 1980.

Grand Prix de Deauville,1979.

Prix du Salon du Mans, 1979.

Collections Publiques :

Mobilier National, Paris

Centre national des arts plastiques, Paris, dont dépôt : Rectorat de l’Académie de Paris.

Un tableau authentique et au juste prix

Ce tableau a été soigneusement sélectionné pour ses qualités esthétiques, son originalité et son prix juste. Notre choix privilégie avant tout le talent montré par Marc Baumann dans cette œuvre, gage d’une valorisation de votre nouvelle acquisition dans votre intérieur et d’une faculté à dialoguer avec votre mobilier, à s’accorder et à se mélanger pour créer une décoration unique.

Acheter un tableau vintage est sûrement un investissement raisonnable, tant est grande l’appétence pour les années 1960/1970.

Enfin, acheter un tableau vintage préserve les ressources de la planète terre.

Informations complémentaires
Poids 1 kg
Dimensions 67 × 97 cm
Créateur

Epoque

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

À propos

Dominique de Paillerets est passionné d’objets et d’art. Il aime particulièrement associer le mobilier des années 70 avec des objets du 18ème siècle, dans l’esprit de Henri Samuel.

Paiement sécurisé

Privacy Preference Center