Meuble-bar moderniste en placage de liège et wengé, monogrammé SD, vers 1970

3 200

Description

Ce que j’aime

J’aime ce bar des années 70 car il est très architecturé : les différents niveaux sont séparés par de profondes gorges, ce qui le fait littéralement flotter, telle une sculpture colorée. Influencé par les formes Art Déco, le designer les a sublimées grâce à l’emploi de matériaux jusqu’alors peu utilisés : le placage de liège et le wengé, donnant à sa création un ancrage dans les années 70 les plus chics.

Ce bar montre son raffinement par la présence de filets de wengeé sur chaque angle, l’utilisation joyeuse d’une feutrine rose vif, l’éclairage actionné automatiquement par l’ouverture des portes, le fond de miroir. C’est l’époque des cocktails de la jet society des glorieuses années 70. J’adore l’idée de prendre un Martini ou un gin-fizz devant ce meuble si typé !

J’aime aussi le mystère à découvrir de son créateur avec son monogramme encore non déchiffré. Ce meuble bar qui recèle encore des mystères à élucider !

La création de grands meubles bars tels celui-ci répond à la demande d’une clientèle assez fortunée pour consacrer un meuble spécifique à un passe-temps lié à la haute société : ils sont donc d’autant plus rares et désirables. Quel bonheur d’être « rich and famous » devant ce bar !

Technique

Meuble bar moderniste à structure en contre-plaqué plaqué de liège à motif central en forme de pyramide à gradins et arêtes plaqués de wengé ; il est composé d’un cabinet rectangulaire à deux portes dévoilant un fond de glace, un gainage de feutrine rose (très léger accroc en bas), deux tablettes de verre et une en miroir ; ce cabinet repose sur un socle dessinant deux gradins, celui du haut en retrait présente trois tiroirs, celui du bas dessine un arc surbaissé.

Monogrammé à l’intérieur des portes (S D ?).

Vers 1970.

Dimensions et poids

Hauteur : 172 cm- Larg. : 141 cm- Prof. : 45,5 cm

Poids 70 kg

Mix & Match

La qualité de la fabrication de ce meuble, attestée en particulier par les arêtes plaquées de gradins, et de son dessin, qui la rend flottante, lui donnent une apparence de meuble-sculpture : de ce fait, il occupe l’espace d’une façon singulière, qui lui permet de cohabiter avec de nombreux types de meubles.

On peut lui associer le lounge set d’Hans Kaufeld en cuir marron clair, également très architecturé, ou bien la paire de fauteuils Kroken en cuir plus foncé, également très dessinés. A côté de notre meuble bar, j’envisage un tableau très pop, pourquoi pas la Composition orange de Bernard Jardel datée de 1971 ? Et pour l’éclairer, la paire de lampadaires Vanessa d’Angelo Brotto ?

Mais on peut envisager une association avec du mobilier XVIIIe siècle, sa qualité permettant de franchir les siècles sans complexe ! De plus, la subtilité et l’originalité de son placage de liège pourraient converser avec une belle commode en placage d’olivier du Midi, ou bien avec un meuble en placage de loupe par la famille Hache.

Besoin d'aide ?
Appelez-nous au 06 20 61 29 25 ou par email: paillerets@les-apaches.com

UGS 43 Catégories ,


Partager
Description

En savoir plus

Le créateur

Le monogramme S.D. ? qui orne l’intérieur de la porte de ce meuble bar reste à attribuer. Le dessin très équilibré de ce bar témoigne d’une grande maîtrise du dessin, digne des plus grands décorateurs des années 1970. D’ailleurs, ce type de meuble ne trouvait alors sa place que dans les projets de décoration les plus raffinés, ce qui est de plus attesté par le choix audacieux et raffiné des matériaux.

L’éditeur

La maîtrise de la fabrication montre un grand souci des détails. Mais il s’agit plutôt d’un meuble de grand décorateur que d’ébéniste du faubourg Saint Antoine. On devine la fabrication pour un projet particulier, plus que dans le cadre d’une édition en grande série.

Informations complémentaires
Poids 70 kg
Dimensions 45,5 × 141 × 172 cm
Epoque

Matières

,

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

À propos

Dominique de Paillerets est passionné d’objets et d’art. Il aime particulièrement associer le mobilier des années 70 avec des objets du 18ème siècle, dans l’esprit de Henri Samuel.

Paiement sécurisé

Privacy Preference Center