VENDU – Paire de lampes en loupe d’orme par G.H.Joué, vers 1970

Description

Ce que j’aime

J’aime tout d’abord cette forme très particulière de ces deux plaques rectangulaires à angles biseautés,  placées en léger quinconce, qui donnent un dynamisme visuel et une grande originalité à chacune de ces lampes : le jeu des plans et des volumes est d’autant plus intéressant lorsqu’il est magnifié par une paire de lampes.

D’autre part, quelle élégance que ce choix de la loupe d’orme, juste animée par ces bandeaux dorés qui animent leur face, et par cette tige arrondie, également dorée, qui les rassemble.

Enfin, j’aime le fait que ce soit une paire, ce qui permet d’équilibrer une pièce, de respecter la symétrie.

On est bien dans les années 1970 ou le début des années 1980, par cette matière, la loupe, remise au goût du jour, et par la préciosité de l’assemblage, le sens de la composition, géométrique certes mais décalée, avec de la poésie dans ce décalage.

Technique

G.H.JOUE-Paris

Paire de lampes de table formées de deux lames de loupe d’orme de forme rectangulaire, aux angles biseautés, une bande verticale de métal doré ornant chaque face. Deux petites plaques rectangulaires percées par une grande tige ronde cachant le fil électrique maintiennent les deux plaques de bois en quinconce. Signées sur la plaque du haut.

Abat-jour non compris.

Dimensions et poids

Hauteur : 45 cm- Largeur :18 cm- Profondeur : 12 cm- Poids de chaque : 2,5 kg

Mix & Match

Cette paire de lampes est à la fois classique et pleinement de son époque, les années 1970.

La rigueur de son dessin et la préciosité des matières employées lui ouvrent grand les portes des intérieurs classiques, avec des meubles anciens marquetés ou dorés, sans complexe ! La loupe, très employée dans les années 30, lui permet également d’entrer dans des univers Art Déco. De toutes les façons, sa sobriété raffinée lui permet de côtoyer aussi bien des créations somme toute classiques des années 1960, comme le salon de Borge et Jensen en chêne ciré, que des meubles épurés comme le salon Orsay de Gae Aulenti. Bien sûr, elle pourra éclairer le cuir marron patiné des fauteuils Kroken, le bois appelant le bois ; elle conviendra parfaitement à un intérieur contemporain auquel on veut donner une touche précieuse.


UGS 116 Catégories ,


Partager
Description

En savoir plus

Le créateur

Nous ne savons pas si la marque G.H. Joué faisait appel à des designers extérieurs ou s’il y avait un créateur maison.

L’éditeur

La maison G.H. joué a mis sa marque sur quelques lampes, sur des nécessaires de bureau, mais a clairement opté pour des créations de belle qualité, au design classique mais intégrant l’air du temps, comme dans le cas de nos lampes.

Une paire de lampes authentique et au juste prix

Cette paire de lampes été soigneusement sélectionnée pour ses qualités esthétiques, son originalité et son prix juste. Notre choix privilégie avant tout l’acuité du design, gage d’une valorisation de votre nouvelle acquisition dans votre intérieur et d’une faculté à dialoguer avec votre mobilier, à s’accorder et à se mélanger pour créer une décoration unique.

Acheter une paire de lampes vintage est sûrement un investissement raisonnable, tant est grande l’appétence pour les années 1960 et 1970.

Enfin, acheter des lampes vintage préserve les ressources de la planète terre.

Informations complémentaires
Poids 2,5 kg
Dimensions 18 × 12 × 45 cm
Editeur

Matières

,

Epoque

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

Livraison rapide

Paiement sécurisé

Support réactif

À propos

Dominique de Paillerets est passionné d’objets et d’art. Il aime particulièrement associer le mobilier des années 70 avec des objets du 18ème siècle, dans l’esprit de Henri Samuel.

Paiement sécurisé

Privacy Preference Center