Orsay set from Gae Aulenti : 1 table, 2 armchairs, 2 chairs in white leather and lacquered white – – Please, ask a translation in English by mail.

2 200

Description

Ce que j’aime

J’aime cette ligne iconique « Orsay» créée par Gae Aulenti et qui appartient à la série “Aulenti Collection, “. Cette ligne reçut le prix du Design Centre de Stuttgart en 1977. Elle fut dessinée alors que Gae Aulenti créait le musée d’Orsay à Paris. J’aime l’inscription de ce mobilier dans le septennat de Valéry Giscard d’Estaing, qui a redonné ses lettres de noblesse au XIXe siècle, mais en l’ancrant dans la plus grande modernité, avec le choix de Gae Aulenti pour l’important chantier du Musée d’Orsay. J’aime le fait que Gae Aulenti ait été une designer et architecte reconnue, dont l’œuvre commence à sortir du purgatoire.

La production des chaises de ce modèle cessa après 1979. Il s’agit donc d’un modèle assez rare. J’aime l’ensemble créé par ces cinq pièces, son côté pratique pour prendre un repas entre amis, ou bien un petit déjeuner en famille : bien sûr, on peut y jouer au bridge ! Le dessin très prononcé des montants polylobés donne tout son cachet à la ligne « Orsay « : la couleur blanche de l’ensemble présenté ici allège l’ensemble, qui reste cela étant solidement ancré au sol.

Technique

GAE AULENTI, Orsay, 1975

Ensemble en métal laqué blanc comprenant une table à plateau stratifié blanc, deux fauteuils et deux chaises à assise et dossier de cuir blanc. La structure en métal laqué est de section polylobée, les assises et les dossiers sont rectangulaires. L’ensemble est à la fois sobre et raffiné dans chaque détail.

Edition Knoll International.

Petites griffures et reprises à la laque.

Dimensions et poids

Table :

Haut. : 73 cm- Larg. : 85 cm- Prof. : 85 cm

Fauteuils :

Haut. : 83 cm- Larg. : 56 cm- Prof. : 48 cm

Chaises :

Haut. : 83 cm- Larg. : 52 cm- Prof. : 46 cm

Mix & Match

Cet ensemble fonctionne comme une unité séparée, prenant une place visuelle propre, assez massive : bien entendu, sa blancheur et le souci des détails, en particulier le raffinement de sa section polylobée l’allègent et permettent de s’intégrer avec d’autres meubles que ceux de Gae Aulenti de la même époque ! J’éclairerais volontiers cet ensemble par la paire de lampes de parquet Vanessa d’Angelo Brotto : le métal est aussi laqué blanc, mais les verrines de Murano sont un raffinement coloré qui égaiera l’ensemble de la composition.

Etant présents visuellement, le mobilier de Gae Aulenti se mariera aussi très bien avec la paire de fauteuils pivotants Space Age : ces fauteuils tiennent aussi leur place dans l’espace, et leur tissu Kvadrat rouge dynamisera la pièce.

On peut éclairer la table par un lustre Cubico de Gaetano Sciolari  : le côté intergalactique du métal brossé et des verrines bleu acier jouera sur la surface neigeuse des meubles de Gae Aulenti.

Si l’on pose sur la table carrée le buste d’homme en bois de Day Schnabel, on créera un lien entre le retour à l’ordre de l’entre-deux guerres et le retour à l’ordre de la fin des années 1970 et des années 1980.

Besoin d'aide ?
Appelez-nous au 06 20 61 29 25 ou par email: paillerets@les-apaches.com

SKU 50 Categories , , ,


Share
Description

rEn savoir plus

Le créateur

Parmi la génération de femmes architectes apparue au cours de la seconde moitié du XXe siècle, Gae Aulenti fait figure de pionnière. Cette Italienne a en effet accumulé les titres naguère réservés aux hommes et s’est retrouvée au carrefour de la production artistique contemporaine.

Gaetana Aulenti, née en 1927, morte en 2012 à Milan, est une architecte, architecte d’intérieur et théoricienne d’architecture. Diplômée d’architecture, elle devient en 1960 membre de la Société des designers italiens. Cet intérêt pour le design lui vient de son maître, Gio Ponti. Renommée internationalement, elle aménagea plusieurs musées, le musée d’Orsay et le musée d’art moderne Georges Pompidou, à Paris, le musée d’art national de Catalogne à Barcelone. Parmi ces créations mobilières les plus célèbres on doit citer sa lampe « Pipistrello » pour Martinelli Luce(1965), sa Tavolo con ruote (1980), la chaise « 4854 » (1964) ou le mobilier « Aulenti » (1969) internationalement connus. Elle dessine pour les plus grandes maisons, Knoll ou Artemide.

Celle qui s’est fait une spécialité de l’aménagement de grands espaces publics, et notamment de musées, est aussi un designer de talent. Depuis les années 1960-1970, elle a ainsi dessiné de nombreux meubles et objets, qu’elle n’hésite pas à rendre accessibles à tous en créant aussi des séries pour le grand public. L’architecte a investi de nombreux domaines de l’espace intérieur avec beaucoup d’originalité et fait notamment preuve d’une vision synthétique de l’environnement rarement égalée. Sa renommée et ses réalisations, devenues internationales, se sont imposées non seulement en Italie mais aussi en Europe et aux États-Unis.

L’éditeur

Knoll International a été fondé en 1941 par Hans Knoll et le designer danois Jens Risom pour produire des meubles, sous le nom de Hans Knoll Furniture. EN 1943, Florence Schust, architecte élève de Ludwig Mies van der Rohe et Eliel Saarinen le convainc de faire appel à des architectes pour développer un service d’architecture d’intérieur. Elle épouse Hans Knoll en 1946. S’intéressant au design moderne et respectant les valeurs du Bauhaus, la société produit en série, est soucieuse d’innovation technologique… Versant des droits aux designers, elle se lia avec Harry Bertoia, Eliel Saarinen, Isamu Noguchi ou Van der Rohe qui leur laisse la totalité des droits sur la Barcelone chair. EN 1961, Knoll devint international.

Plus de 40 créations de Knoll sont au Musée d’Art Moderne de New York. La société à son siège en Pennsylvanie et possède des sites de fabrication aux Etats Unis et en Italie. Parmi les créateurs actuels, on trouve, Francesca Albini, Gae Aulenti, Cini Boeri Marcel Breuer, Frank Gehry, Marc Held, Pierre Jeanneret, Florence Knoll, Hans Knoll, Piero Lissoni, Ross Lovegrove, Vico Magistretti, Angelo Mangiarotti, Roberto Matta, Pascal Mourgue, Charles Pollock, Warren Platner, Eero Saarinen, Tobia Scarpa, Richard Sapper, Ettore Sottsass, entre autres.

Un bel objet authentique et au juste prix

Cet ensemble a été soigneusement sélectionné pour ses qualités esthétiques, son originalité et son prix juste. Notre choix privilégie avant tout l’acuité du design, gage d’une valorisation de votre nouvelle acquisition dans votre intérieur et d’une faculté à dialoguer avec votre mobilier, à s’accorder et à se mélanger pour créer une décoration unique.

Acheter des meubles vintage design est un investissement qui durera aussi longtemps que le public, après avoir plébiscité les années 1970, se tournera vers les années 1970 et 1980.

Acheter des pièces design préserve les ressources de la planète.

Additional information
Dimensions 85 × 85 × 73 cm
Créateur

Editeur

Epoque

Matières

,

Quick delivery

Secured paiement

Responsive support

Quick delivery

Secured paiement

Responsive support

About

Dominique de Paillerets is passionate about objects and art. He likes to combine Design furniture from the 70s and the 18th century, in the spirit Combining refinement and the spirit of the seventies

Secured paiement

Privacy Preference Center